jump to contents

.

Home »Étudier en Italie »Informations »Examens d’entrée et deuxième affectation »

Study in Italy
Italian higher education for international students
italiano  italiano  italiano  italiano  italiano 


This page has to be updated for further information please verify
Studenti Stranieri

Examens d’entrée et deuxième affectation

A) Examens d’entrée

L’admission à certains cursus est réglementée par un numerus clausus ; tous les candidats, italiens et étrangers, doivent alors se soumettre à une forme de sélection dont la nature, l’organisation, la difficulté et les modalités varient selon que les places disponibles sont planifiées au niveau national ou local, en fonction du niveau, du type de cursus et du domaine disciplinaire auquel il appartient.

Liste des cursus dont l’accès est planifié au niveau national :

  • Corsi di Laurea e Corsi di Laurea Magistrale visant directement la formation du profil professionnel d’architecte ;
  • Corso di Laurea Magistrale en Médecine et en Chirurgie
  • Corso di Laurea Magistrale en Odontologie et Prothèses Dentaires
  • Corso di Laurea Magistrale en Médecine Vétérinaire
  • Corsi di Laurea e Corsi di Magistrale des Professions de la Santé
  • Corso di Laurea quadriennale en Sciences de l’Éducation Primaire
  • Scuole di Specializzazione pour enseignants du secondaire
  • Scuole di Specializzazione du secteur médical

L’admission à chacun des cursus énumérés ci-dessus est subordonnée à la réussite d’un concours obligatoire, dont les épreuves se déroulent en langue italienne. Les examens ont lieu dans chaque université mais le nombre des places disponibles dans chaque cursus et les contenus des examens sont définis au niveau national et sont les mêmes pour tous les candidats de chaque type de cursus, indépendamment de leur nationalité étrangère ou italienne. Les dates des différentes épreuves sont communiquées dans les avis de concours (bandi di concorso) qui sont publiés sur les tableaux d’affichage (bacheche) de chaque faculté universitaire.

Planification au niveau local

Les universités, tout comme les institutions Afam, peuvent fixer de façon autonome le nombre maximum de places disponibles pour tous les cursus et déterminer des conditions particulières d’admission. Ils peuvent également subordonner l’admission à certains cursus à des examens d’entrée ou à des épreuves d’aptitude.
Parmi les cursus dont le nombre de place est limité par chaque institution, on trouve par exemple :

  • tous les CDA1 (Corsi di Diploma accademico di 1° livello) et les CDA2 (Corsi di Diploma Accademico di 2° livello) dans les secteurs des arts figuratifs et appliqués, de l’art dramatique, de la danse et de la musique (soit les cursus de 1er et de 2e cycle des institutions Afam) ; l’examen d’entrée vise à vérifier autant les connaissances de base que les aptitudes des participants aux études qu’ils envisagent de suivre ;
  • plusieurs CMU1 et CMU2 (Corsi di Master Universitario di 1° e di 2° livello) des universités ;
  • les CS/SS (Corsi/Scuole di Specializzazione) des universités dans plusieurs secteurs disciplinaires (il s’agit naturellement de secteurs différents de ceux des Scuole di Specializzazione à planification nationale).

Les dates des examens pour chaque type de cursus sont communiquées par les institutions dans les avis de concours – un par cursus – publiés sur les tableaux d’affichage (bacheche) des établissements des institutions Afam ou des facultés universitaires auxquels les cursus sont rattachés. Les institutions se servent souvent de leurs sites Internet pour publier les avis de concours et fournir d’autres informations utiles.

En raison de leur statut autonome, les institutions italiennes peuvent exiger la réussite d’épreuves d’aptitude aux candidats qui, provenant de pays où l’inscription aux cursus d’enseignement supérieur est limitée par un numerus clausus, n’ont pas passé les épreuves de sélection nécessaires avant de partir pour l’Italie.

RAPPEL

  • La participation aux examens d’entrée pour les cursus à numerus clausus peut se faire sur la base de la demande de préinscription ou sur la base de modalités différentes que chaque institution aurait éventuellement établies par décision autonome.
  • Dans les quinze jours qui suivront les examens d’entrée, les institutions doivent publier, sur la base des résultats, deux classements distincts pour chaque cursus : un qui dressera la liste des noms de tous les candidats ayant réussi les examens d’entrée, un autre qui indiquera les noms des candidats admis sur les places disponibles au sein des quotas fixés.

B) Deuxième affectation

Les candidats non-UE résidant à l’étranger qui ont réussi leurs examens d’entrée mais qui ne sont pas rentrés dans le contingent ou les quotas réservés au sein de chaque cursus sont définis “admissibles” (idonei) et, dans la mesure du possible, ont droit à une deuxième possibilité. Les institutions italiennes sont par conséquent tenues de rendre publics tous les résultats des examens d’entrée afin que les candidats admissibles puissent demander :

  1. l’admission à un autre cursus auprès de la même institution, à condition que leur diplôme soit également valable pour accéder à cet autre cursus ;
  2. ou alors une nouvelle affectation auprès d’une autre institution, pour le même type de cursus ou pour un cursus différent, à condition que leur diplôme soit également valable pour cet autre cursus ; ils devront joindre à leurs documents la déclaration délivrée par l’institution choisie en premier lieu attestant qu’ils ont bien réussi les examens d’entrée prévus.

Rappel

  • Chaque candidat admissible ne peut présenter qu’une seule demande de deuxième affectation.
  • Si vous demandez l’affectation à une autre institution (lettre b ci-dessus), vous devez présenter votre demande aussi bien au Président/Directeur de la seconde institution, qu’au Président/Directeur de l’institution où vous avez obtenu l’examen d’entrée.
  • Les institutions auprès desquelles vous demandez une seconde affectation établissent de façon autonome les critères d’acceptation des demandes (par exemple, elles peuvent exiger d’autres épreuves d’aptitude) ; il leur incombe de demander les documents des candidats admis aux institutions qui ont traité la première demande.